Le renouveau de Charles Jourdan avec Maryline Ho

Le renouveau de Charles Jourdan avec Maryline Ho

Publié le 30 juillet 2016

Secteurs : Maroquinerie - Mode

Partager :

Mots-clés : Made in France - Charles Jourdan - Chaussure - Finance - Maryline Ho

La rencontre de Maryline Ho et de la marque Charles Jourdan est une affaire de cœur, l’histoire d’une passion. Plus que jamais séduite par le patrimoine créatif de ce fleuron de la chaussure de luxe française, celle qui en fut la directrice artistique, se bat pour lui insuffler un nouveau dynamisme.

Forte du succès des campagnes publicitaires qu’elle a orchestrées en 2006 et 2007, elle s’est donnée pour mission de propulser Charles Jourdan dans la sphère des grandes maisons de luxe du 21ème siècle.

Alliant compétences en finances d’entreprise, marchés de capitaux, et gestion de risques aux stratégies de marketing et de communication, Maryline Ho a réuni autour de ce projet de nouveaux investisseurs et une nouvelle équipe de créatifs. Elle a fait la preuve de sa capacité à recruter des partenaires financiers et lever des fonds, avec notamment, le groupe Japonais GValive Toyota, qui fin 2007, était prêt a investir 40 millions de dollars, à hauteur de 50/50, pour développer la marque Charles Jourdan. « Mais, depuis 2008 Charles Jourdan n’a pu rayonner ni prendre son envol comme cela devait l’être. La marque a été arrêtée dans son élan et mise aux oubliettes », déplore Maryline Ho qui poursuit : « Charles Jourdan a un énorme potentiel qui repose sur un savoir-faire unique et une renommée internationale égale à celle des grandes maisons de luxe. Chaque création Charles Jourdan allie une esthétique épurée à un chaussant et un confort extraordinaires qui répondent parfaitement aux exigences de la femme moderne. En Amérique, en Asie ou en Europe, tout le monde veut du Charles Jourdan ! »

Maryline Ho veut relancer Charles Jourdan

A travers le regard novateur de son fondateur et des designers qui y ont officié, la maison Charles Jourdan a toujours été à l’avant-garde de l’élégance féminine et reste une source d’inspiration pour d’autres créateurs, comme Christian Louboutin qui y fut apprenti. « Je pense que j’ai encore quelque chose à développer avec les nombreuses personnes qui m’accompagnent et qui souhaitent ardemment que je reprenne la marque », déclare Maryline Ho. Pour relancer Charles Jourdan, elle a souhaité travailler avec des partenaires capables de s’impliquer durablement dans le projet pour assurer la pérennité de la marque. Elle a donc de grandes ambitions pour Charles Jourdan. « Il y a de très beaux exemples tels que Moncler, Carven, Schiaparelli, ou Balmain qui démontrent qu’une marque historique peut revenir tant que son ADN est préservé. Il faut oser y croire et s’investir humainement ! ».

Sylviane Robinet

Recherche

Secteurs

Mots-clés