Première maison française dédiée au métier de cravatier

Première maison française dédiée au métier de cravatier

Publié le 13 juillet 2015

Secteurs : Mode

Partager :

Mots-clés : Made in France - Accessoires - Homme - Paris - Savoir-faire

François Régis Laporte revisite depuis 2011 les formes et fonctionnalités de ces accessoires incontournables pour l’homme moderne.

C’est grâce au créateur-cravatier, fonction instituée par Louis XIV au 17e siècle, que la cravate est devenue l’accessoire incontournable de tous les vestiaires masculins — un accessoire aussi indispensable à l’homme classique et exigeant qu’aux fervents de mode en quête de distinction.


Tisserands et façonniers réalisent toutes les collections à la main, dans le plus grand respect du savoir-faire artisanal. Les pièces sont assemblées par des couturières dans l’atelier parisien ; on y trouve des cravates courtes à nouer (à l’unité ou par 2), des nœuds papillon, dont certains peuvent se clipper, aux formes singulières (lune, érotique, sirène, tête de chat, cubiste…), des Ascots, pochettes, des foulards et des écharpes en soie, en twill en jacquard ou en cachemire…


« J’avais à cœur de pouvoir présenter le métier de cravatier au sein d’un concept contemporain, lisible et efficace, et surtout qu’il puisse être facilement dupliqué sur de petites surfaces. Depuis quatre ans je démontre qu’il est possible d’innover en matière de cravaterie et de séduire une nouvelle clientèle, dont les jeunes, » souligne François Régis Laporte, fondateur et directeur artistique de la Maison F.

Ce créateur s’est d’abord fait un nom grâce aux co-branding : Paul & Joe et d’autres ont fait appel à lui, mais aussi par ses concepts innovants comme le « Bar à cravates » à découvrir Carré rive gauche, 42 Rue de Verneuil dans le 7e arrondissement.

Recherche

Secteurs

Mots-clés