Yachting collections

Publié le 28 septembre 2012

Secteurs : Art de la table - Yachting

Partager :

Mots-clés : Design - Luminaires

A l’occasion du 22ème Monaco Yacht Show, la Maison Baccarat a dévoilé ses dernières créations dédiées à l’univers nautique.

Nicola Borella et Bettina Frohlich, de Luxe partenaires, visitent l’Upper Deck Lounge de la maison française pour découvrir les dernières créations d’un savoir-faire unique…. voici les « yachting collections ».


Variations

Urquiola Baccarat

Une collection de verres et vases imaginée par Patricia Urquiola

« Suite à ma découverte de la Manufacture et des archives Baccarat, j’ai compris que le cristal offrait encore tant de possibles inexplorés. Et notamment celui de travailler à quatre mains, de marier en duo l’excellence du savoir-faire à une forme d’art sériel, depuis près de 250 ans ».
Variations réinterprète sur un même thème l’Art de Vivre selon Patricia Urquiola.


Jallum

Jallum Baccarat

Yann Kersalé signe une création lumineuse, en exclusivité pour Baccarat

« Les objets sont toujours pensés pour dedans ou pour dehors. Jallum réconcilie au contraire les mondes, à travers un objet hybride, nomade, voué à passer de l’intérieur à l’extérieur et vice-versa du superyacht. Pour réveiller les sensations, Jallum décline toutes les palettes subtiles du jour jusqu’à la nuit. Né de l’alliance miraculeuse entre cristal et diodes électroluminescentes et entre artisanat et haute-technologie… »


Candy Light

Candy Light Baccarat.jpg

Jaime Hayon signe pour Baccarat son premier luminaire

Baptisée Candy Light, la collection de lampes distille des effets riches en textures et matériaux. Céramique et cristal clair taillé se marient subtilement. En guise d’interrupteur délicatement fiché au pied, une pampille en cristal rouge Baccarat déclenche et diffuse la lumière, tout en la contrôlant. Entre le socle en céramique et l’abat-jour en cristal inspiré de la célèbre taille Juvisy, la silhouette prend corps, généreuse et parfaite, auréolée une fois allumée d’une collerette au motif nid d’abeilles. Lorsque l’objet devient présence, Jaime Hayon propulse le cristal en parure de lumière.


Marie Coquine

Marie Coquine Starck

Une signature « Starck »

À la manière d’un conte sexy, impertinent et percutant, Philippe Starck signe pour Baccarat un lustre et un grand lampadaire sur pied défiants les lois de l’attraction. Mariage de raison, invitation à l’imaginaire, Marie Coquine porte haut en couleur les charmes de son nom.
Anatomie d’enfer, silhouette à faire chavirer les poètes, la variation autour du lustre Zénith 12 lumières inspire à Philippe Starck une subtile prose combat. Sous un parapluie ivoire, des baleines de cristal articulées autour de son mirage télescopique, la version lustre flotte en apesanteur, rayonnante et gonflée. Une fois perché sur son pied de photographe, le lustre Zénith retient son envol, contrebalancé en retenue par un punching-ball en cuir camel. Dès lors, la magie envahit l’espace. Et la lumière, scintillante sous la pluie, transforme les fantasmes en réalité.

Recherche

Secteurs

Mots-clés